Couv RA BF 2014.indd

Bilan 2014 des investissements étrangers en France

Paru ce jour, le « Rapport sur l’internationalisation de l’économie française. Bilan 2014 des investissements étrangers en France » analyse les décisions d’investissements étrangers et leur contribution à l’économie française.

1 014 décisions d'investissement, 26 535 emplois

En 2014, 1 014 décisions d’investissement ont créé ou maintenu 26 535 emplois, parmi lesquelles 68 projets de reprises de sites par des investisseurs étrangers qui ont permis de sauvegarder 6 411 emplois A périmètre constant*, 740 décisions d’investissement ont été recensés, soit une progression de 8% par rapport à 2013. En outre, 84 opérations de fusions-acquisitions et prises de participations ont été annoncées pour un montant total de plus de 13,5 milliards d’euros.

Des investissements forts dans les fonctions à forte valeur ajoutée

La France continue d’attirer des investissements dans les fonctions à forte valeur ajoutée, notamment celles de la production et de la recherche. - Les entreprises étrangères investissent en 1er lieu dans les activités de production : celles-ci concentrent 30% des investissements réalisés en France, soit 303 projets. Ces projets représentent un enjeu de 11 601 emplois, soit 44% de l’emploi total ; - Les projets d’investissement étranger dans les fonctions de R&D, ingénierie et design représentent 9% de l’ensemble des investissements (91 projets contre 77 l’année dernière). Les filiales des entreprises étrangères en France contribuent pour 27% des dépenses de R&D en France. - Les nouvelles décisions d’investissement dans les quartiers généraux monde connaissent une progression : 16 QG Monde/Europe en 2014 contre 5 en 2013, 12 en 2012.

Les pays de l'UE, premiers investisseurs en France

Les pays de l’Union européenne restent les premiers investisseurs en France avec 61% de l’ensemble des décisions d’investissement, viennent ensuite l’Amérique du Nord 22% et l’Asie 12%. Les principaux investisseurs en France sont les entreprises américaines (19%), allemandes (14%), britanniques (9%), italiennes (9%), japonaises (6%). De nombreux pays affichent un nombre de projets en hausse, parmi lesquels le Royaume-Uni, le Japon, les Etats-Unis, la Suisse, le Canada et le Danemark. La dynamique économique des régions et des métropoles constitue un facteur d’attractivité souvent décisif. En 2014, toutes les régions de France ont accueilli de nouveaux investissements internationaux, 17 d’entre elles ont été choisies pour de nouveaux investissements dans la R&D. Les deux tiers des nouveaux investissements sont localisés dans six régions (Ile-de-France, Midi-Pyrénées, Rhônes-Alpes-Côte d’Azur, Nord-Pas-de-Calais et Alsace).

« Les décisions d’investissement étranger, en hausse de 8% sont facteurs de croissance. Dans cette compétition mondiale, il est crucial de réduire le décalage entre la perception et la réalité. Comme le montrent les résultats, la France est une économie ouverte, dynamique et innovante. Avec nos partenaires régionaux, les équipes de Business France ont contribué à 55% des projets recensés au bilan, soit une hausse de 16% de notre activité », se réjouit Muriel Pénicaud, Ambassadrice déléguée aux investissements internationaux et Directrice Générale de Business France.

Télécharger le Bilan 2014 des investissements étrangers : 

- Partie 1 - Partie 2 - Partie 3

Voir le flippingbook

Télécharger la version anglaise ICI

Share on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on RedditTweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone